Mot-clé - article

Fil des billets

09/10/2018

UNSA-Postes - Grève au centre de la Croizetière

Près d’une vingtaine de membres du personnel du centre de courrier de Riantec sont en grève depuis ce lundi.

Nombre de personnels du centre postal de la Croizetière, en Riantec, sont en grève illimitée depuis ce lundi matin. Les postiers rejettent la réorganisation du service, qui a vu la suppression de trois tournées. Une réorganisation va petit à petit se mettre en place sur tous les centres de la Poste. Dans le pays de Lorient, c’est celui de Riantec, qui regroupe les communes de Riantec, Locmiquélic, Port-Louis, Plouhinec, Gâvres, Belz, Etel, Erdeven, Locoal-Mendon, qui a étrenné ce nouveau fonctionnement. Lorient devrait suivre d’ici la fin du mois, puis Hennebont, et en avril, Quéven. À chaque fois, des tournées seront supprimées.

24 tournées au lieu de 27

Pour Riantec, depuis le 25 septembre, le nombre de tournées a été ramené de 27 à 24. Après deux semaines d’activité pour intégrer ce nouveau fonctionnement, les postiers disent stop. « À l’usage, on voit que ce n’est pas possible. Avec la perte de ces tournées, réparties sur celles existantes, du courrier est distribué en retard, voire pas distribué du tout », indiquent les personnels, dont près d’une vingtaine ont cessé le travail depuis ce lundi. Bilan, plus de courrier distribué à Riantec, Locmiquélic, Port-Louis, Plouhinec et Gâvres. « On ne peut plus faire notre travail, être au service des clients comme aime à le dire La Poste. Pour nous, c’est un échec, une réelle souffrance de ne pas pouvoir distribuer tout le courrier en temps voulu ». Pour les grévistes, « la direction n’est pas en phase avec la réalité du terrain. La mise en place, pour compenser ce surcroît d’activité, de nouveaux moyens pour la distribution, avec l’équipement de quads électriques, etc…, n’optimise pas le service, bien au contraire. Cela ne fait en réalité que nous ralentir. Avec un vélo, vous circulez sur le trottoir et pouvez donc accéder facilement aux boîtes aux lettres ; ce n’est plus le cas avec ces nouveaux modes de locomotion, on est obligé de s’arrêter, voire de trouver une place de stationnement, de descendre, etc. »

source : © Le Télégramme

26/01/2017

Autour de Jennifer Simon, la secrétaire départementale du syndicat UNSA-Postes, ils sont six facteurs...

Le blues des facteurs de Trégueux

Facebook

 

Chaîne Youtube

compteur de visites

 


À propos | Contact | Administration