Ce vendredi 28 juin à 9h s’est ouvert le procès en appel des deux violents braquages qui avaient eu lieu à Bellefontaine en 2012 et à Saint-Cyprien en 2013. L’UNSA-Postes, déjà présente à Toulouse lors du premier procès en 2017, est aujourd’hui au coté des victimes. Dans cette affaire, l’UNSA-Postes avait relevé il y a deux ans que si les préconisations du CHSCT, si les règles avaient été respectées par La Poste, les braquages auraient sans doute été plus difficiles à monter. Le procès devrait se terminer la semaine prochaine. Nous vous tiendrons informés des audiences.