Congrès UNSA-Postes du Finistère - Le télégramme

« Tournées sacoches », orientation vers les services à la personne avec le programme « Veiller sur mes parents », La Poste évolue et tente de se diversifier, au risque de laisser certains employés sur le bord du chemin. Il en a été question, ce mardi, lors du congrès de l’Unsa Postes du Finistère. Ce mardi 4 juin, se tenait, comme il est de coutume tous les quatre ans, le Congrès du syndicat Unsa Postes du Finistère à Quimper. Comme il l’avait affirmé lors de son assemblée générale l’an dernier, sa priorité reste la lutte contre la souffrance au travail. « Ça devient de plus en plus compliqué. La Poste attache plus d’importance à la productivité et à l’aspect commercial. Le courrier est un peu délaissé car c’est une partie qui rapporte beaucoup moins », explique Nadine Laurent, secrétaire départementale. « La Poste considère que le courrier n’est pas l’avenir pour l’entreprise, elle fait une croix dessus sans scrupule », ajoute Jean-Charles Abiven, secrétaire départemental adjoint. Parallèlement, l’entreprise développe le service à la personne avec « Veiller sur mes parents » qui a pour objectif de faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.

Les tournées sacoches « C’est un changement culturel difficile à intégrer pour les employés, d’autant plus que la communication n’est pas bonne », regrette Jean-Charles Abiven. Avant, les facteurs géraient les tournées eux-mêmes et distribuaient tout le courrier. « Aujourd’hui, on leur demande de respecter des horaires et de rentrer avec du courrier s’il le faut et ils vivent ça très mal. Par conséquent, nous rencontrons de plus en plus d’agents en difficultés physiques, psychologiques », affirme-t-il. « Avec la mise en place des nouvelles organisations en îlots, on délocalise des groupes de facteurs. Leur courrier est préparé en amont par d’autres personnes. Les facteurs commencent évidemment beaucoup plus tard et finissent beaucoup plus tard aussi », souligne Nadine Laurent faisant, pour l’occasion, référence au conflit social pont-l’abbiste relatif à ces « tournées sacoches ». « Je pense qu’ils ont tiré les leçons de ce qui s’est passé dans le Pays Bigouden et prendront un peu plus leur temps sur la réorganisation pour éviter de faire la même bêtise ailleurs », conclut-elle.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/la-poste-un-changement-difficile-a-integrer-pour-les-employes-04-06-2019-12302607.php#vFDyQC164sWSxGLW.99

Congrès des départements Allier et Puy-de-dôme

Ce jeudi 16 mai s’est tenu le congrès de l’Allier et du Puy-de-Dôme. Le beau temps et la convivialité étaient au rendez-vous à Puy-Guillaume !

Congrès des départements Drôme et Ardèche

Aujourd’hui a eu lieu le congrès de la Drôme et de l’Ardèche. De nombreux adhérents étaient présents pour élire les membres des bureaux UNSA-Postes Drôme puis Ardèche. S’est ensuivi une prise de parole de l’union départementale de UNSA Ardèche ainsi que du Secrétaire Général de l’UNSA-Postes, Luc Girodin. L’UNSA remercie tous les participants pour les échanges et les partages de cette journée conviviale.

Le bureau du syndicat :

Ouverture du congrès de l'UNSA-Postes 13

Le congrès de l’UNSA-Postes 13 vient d’ouvrir, en présence d’une centaine d’adhérents.

UNSA-Postes - Grève au centre de la Croizetière

Près d’une vingtaine de membres du personnel du centre de courrier de Riantec sont en grève depuis ce lundi.

Nombre de personnels du centre postal de la Croizetière, en Riantec, sont en grève illimitée depuis ce lundi matin. Les postiers rejettent la réorganisation du service, qui a vu la suppression de trois tournées. Une réorganisation va petit à petit se mettre en place sur tous les centres de la Poste. Dans le pays de Lorient, c’est celui de Riantec, qui regroupe les communes de Riantec, Locmiquélic, Port-Louis, Plouhinec, Gâvres, Belz, Etel, Erdeven, Locoal-Mendon, qui a étrenné ce nouveau fonctionnement. Lorient devrait suivre d’ici la fin du mois, puis Hennebont, et en avril, Quéven. À chaque fois, des tournées seront supprimées.

24 tournées au lieu de 27

Pour Riantec, depuis le 25 septembre, le nombre de tournées a été ramené de 27 à 24. Après deux semaines d’activité pour intégrer ce nouveau fonctionnement, les postiers disent stop. « À l’usage, on voit que ce n’est pas possible. Avec la perte de ces tournées, réparties sur celles existantes, du courrier est distribué en retard, voire pas distribué du tout », indiquent les personnels, dont près d’une vingtaine ont cessé le travail depuis ce lundi. Bilan, plus de courrier distribué à Riantec, Locmiquélic, Port-Louis, Plouhinec et Gâvres. « On ne peut plus faire notre travail, être au service des clients comme aime à le dire La Poste. Pour nous, c’est un échec, une réelle souffrance de ne pas pouvoir distribuer tout le courrier en temps voulu ». Pour les grévistes, « la direction n’est pas en phase avec la réalité du terrain. La mise en place, pour compenser ce surcroît d’activité, de nouveaux moyens pour la distribution, avec l’équipement de quads électriques, etc…, n’optimise pas le service, bien au contraire. Cela ne fait en réalité que nous ralentir. Avec un vélo, vous circulez sur le trottoir et pouvez donc accéder facilement aux boîtes aux lettres ; ce n’est plus le cas avec ces nouveaux modes de locomotion, on est obligé de s’arrêter, voire de trouver une place de stationnement, de descendre, etc. »

source : © Le Télégramme

- page 1 de 5

Facebook

 

Chaîne Youtube

compteur de visites

 


À propos | Contact | Administration