L'UNSA-Postes a signé le nouvel accord logement

14 juin 2017

La Poste a signé avec les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC et UNSA, un nouvel accord pour faciliter l’accès au logement au plus grand nombre de postières et de postiers. Chaque année plus de 9 000 postiers sont bénéficiaires des aides et solutions logement proposées. Depuis 2006, La Poste a construit une politique logement “ambitieuse, au service de tous les postiers”. Elle s’inscrit dans des accords successifs négociés avec les partenaires sociaux. Le texte signé le 30 mai dernier, améliore les accords précédents et propose des dispositifs renforcés aux 230 000 postiers. Il se veut faciliter l’intégration dans l’entreprise des postiers recrutés en CDI en renforçant l’aide financière au logement. Des solutions nouvelles d’hébergement temporaire sont également développées pour les postiers débutants en CDI, CDD et pour les alternants. L’accord conforte également l’effort financier de La Poste pour réserver directement auprès des bailleurs sociaux des logements avec un budget d’investissement de 20 M€ sur 3 ans. Les postiers disposent d’un accès facilité au parc social d’Action Logement et à des réservations directes de La Poste. Grâce aux moyens conjugués de La Poste et d’Action Logement, 2 284 postiers ont ainsi pu être logés dans le parc social en 2016.  Il donne un nouvel élan à l’engagement de La Banque Postale pour favoriser les projets d’accession sociale des postiers, notamment pour les financements PAS (Prêts Accession Sociale). Et prévoit le soutien aux postiers rencontrant des difficultés pour faciliter l’accès ou le maintien dans leur logement avec une enveloppe d’aides spécifiques de 450 000 € par an. Enfin, le texte permet l’accompagnement des postiers à l’occasion de projets d’évolution professionnelle nécessitant la recherche d’un nouveau logement. Il ouvre de nouveaux chantiers comme la préparation du logement aux exigences de la retraite ou à leur rénovation énergétique. Le groupe La Poste est le premier contributeur de la participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC), aujourd’hui gérée par Action Logement. Dans ce cadre, le groupe La Poste a versé plus de 32 M€ en 2016. La Poste et Action Logement ont signé un partenariat renouvelé afin de développer encore les offres logement proposées aux postiers. « Forte de ses valeurs, La Poste sait prendre en compte les besoins en logement des postiers afin d’apporter des solutions pour accompagner les évolutions de leur vie personnelle et professionnelle, souligne Sylvie François, DRH du groupe La Poste. Cette politique logement doit également accompagner les transformations de notre groupe et s’y adapter ».

Mesures PPCR : l'UNSA-Postes a demandé l'ouverture d'un chantier de négociation et a été entendue

Suite au courrier adressé par l’UNSA-postes à Mr Philippe Wahl sur la demande d’ouverture d’un chantier de “négociation” relative à la transposition des mesures PPCR (Parcours Professionnels, Carrière et Rémunérations), Madame Sylvie FRANCOIS RH du groupe répond favorablement.

Vous trouverez en page 3 de la dernière gazette courrier les conséquences financières de ces mesures.

Representativite syndicale 2017 l'UNSA continue sa progression

31 mars 2017 - La mesure de l’audience syndicale nationale dans le secteur privé, établie sur le cycle électoral 2012-2016, vient d’être rendue publique ce 31 mars 2017.

L’UNSA constate d’abord qu’elle repose sur une base de suffrages légèrement élargie (167 317 exprimés de plus, soit + 3,66 % par rapport à 2013). Cela conforte la pertinence de la loi du 20 août 2008 qui a refondé sur une base démocratique la représentativité syndicale dans notre pays. Mais cela conforte aussi la légitimité des acteurs syndicaux à représenter les salarié-e-s. A l’heure où des voix se font entendre dans le débat politique pour minimiser la place et le rôle du syndicalisme, ces résultats constituent un enseignement utile.

Avec 280 555 voix, soit 5,35 % des suffrages exprimés, l’UNSA réalise, en voix comme en points, une des plus fortes progressions. Dans un paysage syndical où les variations sont de faible ampleur et les évolutions lentes, en seulement 4 ans et malgré des moyens très modestes, incomparables à ceux consentis à ses concurrents, elle est l’organisation qui accroît le plus significativement ses voix (62 801 suffrages supplémentaires, soit une augmentation de 28,84 %, gagnant 1,06 point par rapport à 2013).

Cette progression se traduit également dans les branches professionnelles. Alors qu’en 2013, l’UNSA avait franchi la barre de la représentativité dans 58 conventions collectives nationales, c’est désormais dans 86 d’entre elles qu’elle sera en mesure de négocier. La capacité de l’UNSA à être encore plus utile et efficace dans la défense de l’intérêt des salariés s’étend donc ainsi à de nouveaux secteurs professionnels.

Ces très bons résultats sont dus au travail militant effectué sur le terrain et aux centaines de nouvelles implantations syndicales de l’UNSA dans les entreprises privées. En conjuguant pragmatisme réformiste combatif et respect de l’autonomie d’analyse et d’action dans les entreprises, l’UNSA propose une voie originale pour contribuer à renouveler et dynamiser le syndicalisme français. Son offre syndicale rencontre un intérêt croissant parmi les salarié-e-s, comme en ont attesté les récentes élections dans les très petites entreprises.

L’UNSA remercie toutes et tous les salarié-e-s qui lui ont fait confiance. Elle s’engage à s’en montrer digne en assurant au mieux les nouvelles responsabilités qui, désormais, lui incombent.

La place de l’UNSA dans le paysage syndical français sort donc confortée de cette mesure d’audience. Forte de ses nouvelles implantations, elle entend poursuivre et amplifier sa politique de développement.

Saint-Laurent-En-Royans : la mobilisation continue !

Article du Dauphiné Libéré du 24 mars 2017

Légende de la photo : Prise de parole de Luc Girodin, Secrétaire Général de l’UNSA-Postes devant la Mairie de St Laurent-en-Royans en présence du Maire.

La mobilisation de la population:

L’UNSA-Postes était présente à St Laurent-en-Royans le 20 mars pour faire signer les pétitions contre la fermeture du bureau de poste de St Laurent. Le 21 mars le syndicat avait donné rendez-vous à la population devant la Mairie, pour remettre les pétitions au Maire. 489 habitants ont signé la pétition, et une trentaine de personne se sont retrouvées dans la salle du Conseil Municipal invité par le Maire de la commune, qui a accepté d’entendre ses administrés accompagnés d’une délégation du syndicat UNSA-Postes.

Echanges avec le Maire:

Le syndicat UNSA-Postes a rappelé que l’Association des Maires de France (AMF) avait signé un contrat avec La Poste le 11 janvier 2017, stipulant dans l’article 6 que “le maire d’une commune où il n’y avait qu’un seul bureau de Poste pouvait mettre son véto” si La Poste décidait de fermer le bureau. Le Syndicat a donc demandé au Maire d’écrire à la direction de La Poste pour “retirer” sa signature, car le contrat de transformation du bureau de Poste en Agence Postale Communale a été signé le 5 janvier 2017, soit 6 jours avant la signature entre La Poste et l’AMF. Le Maire a expliqué que pour lui “la transformation en APC était la meilleur formule, car La Poste s’engage à participer à hauteur de 1000 € par mois au financement de l’emploi, et que la mise aux normes d’accessibilité de l’actuel bâtiment n’était pas possible”. Le secrétaire Général de l’UNSA-Postes a précisé au maire, photo à l’appui, qu’il y avait la possibilité de mettre en place un petit ascenseur. Les habitants présents, essentiellement des personnes âgées lui ont dit qu’elles voulaient garder leur bureau de Poste et leur postière, car aujourd’hui, par exemple, lorsqu’elles demandent à la guichetière ce qu’elles ont sur leur compte cette dernière peut leur répondre. Demain ce ne sera plus possible, et même si la Mairie met une “tablette” à disposition des clients, la plupart ne sauront pas l’utiliser.

Et maintenant?

Après avoir remercié le Maire d’avoir accepté de les recevoir avec la population,le syndicat UNSA-Postes s’est engagé à soutenir le Maire dans ses démarches s’il écrivait à la direction de La Poste pour “reprendre” sa signature. Le syndicat a pris rendez-vous dans l’après-midi avec la Direction de La Poste pour soutenir la démarche des habitants de St Laurent-en-Royans. Pour le Secrétaire Général de l’UNSA-Postes: “Si tout le monde à la volonté de garder le Bureau de Poste, rien n’est perdu, seul les combats qui ne sont pas menés sont perdus d’avance

L'UNSA-Postes toujours mobilisée contre la fermeture du bureau de poste de Saint-Laurent en Royans !

- page 1 de 2

Facebook

 

Chaîne Youtube

compteur de visites

 


À propos | Contact | Administration